Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/01/2009

Préambule

En relisant Jaurès et sa superbe affirmation : « tout part de l'individu »...nous avons écouter les demandes de nos amis des groupes de bénéficiaires du RMI et autres groupes d'Art Thérapie et nous avons élaboré une réflexion de consultation fédérée autour du projet : Les Authentiques

Le propos de cette association est de faire redécouvrir et donc de revaloriser certains produits ainsi qu‘un réel type de vie.

Et ce à tout propos.
Échanges, coopération, partage, revalorisation, prise de conscience, aide voire assistance.
A l’instar de mouvements de plus en plus présents, une réadaptation au milieu et à la terre, à une certaine coopération sont impératives.

* En observant les besoins et les préoccupations actuels au niveau de la gestion de nos territoires :
1 - Le secteur de la viticulture est largement sinistré.

2 - L'état de nos garrigues est des plus alarmant, risque majeur de vastes incendies avec un cout en prévention et en vie humaine qui pourrait être désastreux.

3 - Un éco-tourisme qui pourrait être développé et promu par une mise en harmonie de notre environnement avec les besoins sécurisés de cette activité.

- Une partie de solution, à ces problèmes majeurs, pourrait être abordée et expérimentée dans notre ferme laboratoire, qui se propose d'explorer à travers une expérience économique solidaire et sociale les différents problèmes notamment celui de la transversalité entre le scientifique et le social économique.

Le propos de cette association est de faire redécouvrir et donc de revaloriser certains produits ainsi qu'un réel type de vie à des hommes en maginalisation sociale et économique et une précarité grandissante.

Et ce à tout propos.

Échanges, coopération, partage, revalorisation, prise de conscience, aide voire assistance.

A l’instar de mouvements de plus en plus présents, une réadaptation au milieu et à la terre, à une certaine coopération sont impératives.


Comment ?

Par une prise de conscience, une redécouverte, une réadaptation à notre milieu.

Nous devons nous réadapter et essayer de vivre le plus en harmonie avec notre milieu.

Un système économique implose.

Tout le monde est d’accord pour reconnaitre qu’il est obsolète, et a déjà émis des signaux inquiétants et généré l'ébauche de solutions plus équitables.

Du système économique aux systèmes d’énergie, tout est à revisiter.

Cette redécouverte de l’environnement peut présenter quelques similitudes avec la « découverte australe » de Restif de la Bretonne.

Cela ne fut-il pas le cas à nos origines ?

Une nouvelle et belle étape est à franchir.

Mais cette fois-ci il n’est pas question de subir, mais de gérer et d’organiser.

Le sapiens est par définition adaptable. A nous de nous montrer à la hauteur de notre titre anthropologique.

Homo, certes, sapiens, à prouver.

Tout ceci sans tomber dans le mercantilisme pur et dur.

Pas de calibrage pour faire propre.

De la promotion, certes, mais pas à la mode bobo.

Car le paradoxe est le suivant:

- Vert équivaut trop souvent à un courant politique.

- Bio à mode gogo, faite pour les « branchés » à revenus assurés.

- Ecolo sans description et de plus en plus obsolète.

- Et si cette redécouverte, cette ré appropriation n’était que citoyenne.

Reste un espace qui doit être, ou devrait être commun, le respect et la collecte de produits naturellements élevés.

Pas de produits calibrés pour la distribution, mais des produits vrais et le plus sains possible.

Et là commence le pari.

Fruits et légumes oubliés, car de formes et calibres curieux, mais goûteux. Et par essence rempli des sels minéraux et oligo-éléments utiles voire indispensables à l'Homme.

Sans omettre le partage, et essentiellement le faire connaitre.

Quitte à utiliser les canaux les plus moderne de la distribution , avec des paniers découvertes promotionnels.

Un réel moyen d’éducation.

Sans omettre le net pour documenter et faire connaitre le concept.

En résumé :

Utiliser tous les canaux pour le faire-savoir, le faire-connaitre.

Mais revenons-en au mode de fonctionnement.

Tout doit être au plus proche de la nature.

Des énergies employées, aux moyens de déplacements et matériaux utilisés.

Le photo-voltaïque, l'éolien, la méthanisation, jusqu'à une réflexion sur l'utilisation d'une énergie la moins polluante : par l'utilisation de véhicules propres.

Le recyclage, les animaux sains et naturels redevenus utiles.

La réimplantation de races originaires d’ici et à réintroduire.

Et pourquoi pas des chevaux. Chevaux de trait, de monte, la redécouverte des races à protéger, revaloriser. Przewalski ou autre ?

Des stages pour enfants, découvertes de la nature.

Des stages pour adultes, maraîcher, découverte de l’expression artistique.

Stages de préparation de ces produits.

Connaissance de l’environnement, des animaux.

Location de parcelles pour culture de ces types de légumes et mode de vie, pour refaire les jardins populaires et familiaux des périphéries urbaines du siècle précédent.

Et pourquoi pas, cours de cuisine pour accommoder ces produits, ainsi qu’un « coin » dégustation et redécouverte.

Création de chambres pour l'hébergement et la réinsertion.

Installation de moyens de construction et de productions d’énergie hors produits fossiles.


En somme une écologie ou éco-responsabilité en conscience, au sein d'une communauté participative et responsable.